Un projet Labex Arts-H2H
 
en /fr
Les Arts trompeurs
Machines, Magie, Médias

Atelier 2 : Le Lexique des techniques d'illusion

7 avril 2016

9h-18h30

ENS Louis Lumière, La Cité du Cinéma, 20 rue Ampère, 93213 Saint-Denis

Salle des Conseils

Sur inscription

Les Arts trompeurs. Machines. Magie. Médias propose une analyse des technologies mises au service des arts du spectacle, en Europe et en Amérique du Nord. Projet de recherche par principe intermédial, son choix méthodologique est de prendre comme cadre de référence la magie en tant que « patron-modèle » (Edgar Morin, Le cinéma ou l’homme imaginaire, Paris, Les Éditions de Minuit, 1956, p. 90). Dans le vaste panorama des technologies, l’attention est particulièrement portée sur les dispositifs sonores et visuels qui se jouent de nos sens.

Dans ce cadre, un lexique sémantique bilingue est en cours d’élaboration pour proposer aux chercheurs un outil de ré exion expérimental et collectif, limité – dans un premier temps – aux techniques d’illusion cinématographiques et visuelles. 

Ce lexique des techniques d’illusion est composé des définitions déterminées par les usages pratiques et théoriques et par leurs évolutions au cours de l’histoire. Prenons l’exemple du cinéma 3-D : pourquoi parle-t-on plutôt de relief, de stéréoscopie, de 3-D, de 3Ds ? Comment parlait-on de ces procédés à la fin du 19e siècle ? Au milieu du 20e siècle ? Au début du 21e siècle ?
Idem pour l’image de synthèse que l’on qualifie de plus en plus en France par son équivalent anglo-saxon « CGI » – mais est-ce vraiment un équivalent ?

Qui emploie quoi et pourquoi ? Qui emploie quoi, quand et où ?

En outre, des spécificités peuvent se distinguer dans le recours à une terminologie qui n’a pas toujours la même signification pour la langue anglaise et la langue française. Ces décalages et similitudes sémantiques sont l’objet des discussions de cet atelier scientifique international, lieu de rencontre et d’échange entre universitaires et praticiens. 

Programme

Accueil des participants et ouverture par Giusy Pisano et Caroline Renouard

CERNER L’EFFET, ENTRE VISIBILITÉ, INVISIBILITÉ ET IMPERCEPTIBILITÉ

 

Modération de la table ronde par Giusy Pisano

- Paul Houron (illusionniste, scénographe et régisseur des effets spéciaux du Musée des Arts Forains)

 

- Guillaume Méral (doctorant, IRCAV Paris 3 La Sorbonne-Nouvelle)

 

 

- Jean-Michel Durafour (MCF, Université Paris-Est Marne-la-Vallée) 

DÉCRIRE L’EFFET VISUEL, DU SPÉCIAL AU NON-SPÉCIAL

 

Modération de la table ronde par Caroline Renouard

- Réjane Hamus-Vallée (MCF HDR, Université Évry Val d’Essonne)


-
Pascal Martin (MCF HDR, ENS Louis- Lumière)


-
Sophie Lécuyer et Laurence Cauzénil (direction des expositions, Cité des sciences et de l’industrie) 

DE LA CAMÉRA À L’ORDINATEUR, QUEL LANGAGE POUR LES TECHNIQUES D’ILLUSION ?

 

Modération de la table ronde par Renée Bourassa

- Christian Guillon (superviseur des effets visuels, fondateur de l’Agence ADN, vice-président de la CST, enseignant à l’ENS Louis-Lumière)

 

- Cécile Welker (docteure, EnsadLab, IRCAV Paris 3 La Sorbonne-Nouvelle) - Christian Rajaud (superviseur « on set » des effets visuels, indépendant)

 

 

- Gilles Méthel (Professeur, ESAV) 

SIMULATION ET EFFET DE « PRÉSENCE-ABSENCE », POUR UNE REDÉFINITION DU PHOTORÉALISME ?

 

Modération de la table ronde par Réjane Hamus-Vallée

- Renée Bourassa (professeure, École de design, FAAAD, Université Laval à Québec)


-
Dominique Vidal (directeur technique, graphiste et superviseur des effets visuels chez Buf Compagnie)


-
Gaspard Delon (MCF, Université Paris-Diderot)


-
Hugues Namur (superviseur des effets visuels, Mikros Image) 

 

18h30 : Cocktail ce clôture

Ajouter un commentaire

Un projet Labex Arts-H2H