Un projet Labex Arts-H2H
 
en /fr
Les Arts trompeurs
Machines, Magie, Médias

Colloque international - Elia Kazan : la confusion des sentiments
24 et 25 novembre 2017

Organisateurs : Jean-Michel Durafour et José Moure

Comité scientifique : Vincent Amiel, Marc Cerisuelo, Fabien  Delmas, Jean-Michel Durafour, Sarah Leperchey, José Moure

Université Paris 1 Sorbonne-Panthéon/UMR ACTE 8218
Université Paris-Est Marne-la-Vallée/LISAA EA 4120

Appel à contributions

Elia Kazan (1909-2003), né grec d’origine anatolienne, est l’un des cinéastes les plus importants du cinéma hollywoodien d’après-guerre. Son activité créatrice est également riche d’une contribution majeure à l’histoire du théâtre du XXe siècle (metteur en scène de théâtre, il a cofondé l’Actors Studio en 1947), mais aussi dans une moindre mesure à la littérature (romans, autobiographie). Aujourd’hui, cette œuvre, à bien des égards remarquable par sa complexité, sa finesse mais aussi ses énigmes, nous paraît, sinon oubliée, du moins largement méconnue, sous-estimée dans sa diversité et son intensité, travestie par de nombreux préjugés. Trop souvent, des films, certes des chefs-d’œuvre dont nul ne conteste l’importance artistique, esthétique ou historique – Un tramway nommé désir, À l’ouest d’Eden –, servent d’arbres prestigieux pour cacher une forêt qui reste encore largement à explorer. Kazan, le premier, n’a pas peu contribué à brouiller les pistes. Très tôt engagé dans le communisme puis, avec le producteur Darryl F. Zanuck, contre le racisme et l’antisémitisme (Le Mur invisible, L’Héritage de la chair), il affirmera un art de plus en plus personnel avec des films d’une hauteur humaine bouleversante (America, America, Le Fleuve sauvage), assombrie par l’épisode de la collaboration avec la Commission sur les activités anti-américaines pendant la période maccarthyste.

Ce colloque – qui emprunte son titre à un célèbre roman de Stefan Zweig – est le premier colloque international pluridisciplinaire sur Kazan en langue française et se tiendra sur deux journées. Il a pour ambition scientifique de contribuer à dresser une cartographie critique de l’œuvre de Kazan, de son (ou de ses) style(s), mais aussi de sa morale, de sa politique, de sa géographie, de sa topologie des sentiments, etc., et ce, selon cinq axes : 1/ en étudiant les films de Kazan en et pour eux-mêmes dans leurs singularités, 2/ en les replaçant dans l’histoire du cinéma (antérieure, contemporaine et postérieure) 3/ en pensant leurs rapports avec les autres arts, 4/ en les rapportant à leur environnement culturel immédiat (notamment social, économique ou idéologique), ou 5/ en les prenant comme cas d’étude catalyseurs pour des problèmes esthétiques ou théoriques plus généraux (poétique des figures, esthétique des motifs, par exemple).

 

Les propositions sont à renvoyer au plus tard le 15 juin 2017 aux deux adresses suivantes : jean-michel.durafour@u-pem.fr et jmoure@univ- paris1.fr. Elles ne devront pas dépasser les 700 signes (espaces compris) et seront accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique.

Ajouter un commentaire

Un projet Labex Arts-H2H